Transmettre

La phase de TRANSMISSION est l’ultime phase de la « vie d’un patrimoine ». Cette phase intègre deux éléments :

–          Un évènement douloureux, le décès, ou la perte de la capacité juridique, d’un membre de la famille ou d’un être cher, et

–          La préparation de plusieurs actes, positionnés sur le calendrier du temps : … les cadeaux, … les dons ou les donations, les désignations bénéficiaires, les désignations testamentaires, … actes qui sont parfois révocables, parfois irrévocables ; …  enfin la succession (acte juridique incontournable).

La transmission d’un patrimoine est affaire de comptabilité, d’évaluation ; la valeur ou la valorisation de chaque bien va permettre d’établir les règles d’égalité ou d’équité (les âmes du partage).

La transmission intègre, également, une dimension à haute valeur humaine : la sensibilité du donateur et du bénéficiaire ; ce qui semble important est de vérifier si … « je suis prêt à donner », … et si … « je suis prêt à recevoir » ; cette sensibilité est principalement exprimée dans le cadre de la transmission d’un patrimoine professionnel par exemple.

Outre le contexte humain, quelques constats d’économie générale (l’allongement de l’espérance de vie, l’apparition de situations économiques inégales ou différenciées d’une génération à l’autre) et l’éclosion des nouvelles mesures civiles et fiscales, toujours liées entre elles, alimentent l’intérêt de passer à l’acte de transmission.

Nous aurons toujours à l’esprit que le transfert des biens entre les différentes générations nécessite d’appeler « l’ascenseur patrimonial » ; … et de rappeler qu’il monte comme il descend.

Le Conseiller en patrimoine accompagne le titulaire du patrimoine dans la  planification juridique et financière de cette transmission.

Au final, la transmission doit déboucher sur le PARTAGE des biens entre les différents allocataires (héritiers ou non) ; certains découvriront les joies de l’autonomie financière et patrimoniale, comme l’antichambre de la gestion personnelle de leur patrimoine, d’autres devront partager les responsabilités et certains actes de gestion, au service d’intérêts collectifs.

Toutes ces différentes situations sont identifiées et constituent le terrain d’expérience comme celui de l’expertise du Conseiller patrimonial.

Ainsi toute transmission, sera abordée sous l’angle de

  • l’harmonisation familiale,
  • la sécurité juridique, et
  • l’optimisation fiscale.